Événements virtuels – Les règles

LA PESÉE

Une période de temps spécifique pour les pesées sera établie pour chaque compétition virtuelle Brawn. Les pesées doivent être effectuées dans le créneau horaire spécifique confirmé avant l’événement et doivent être téléchargées dans l’application avant votre vidéo de participation. Les athlètes fourniront la vidéo de leur pesée, dans un format horodaté (les athlètes doivent protéger leur pudeur) tout au long de la pesée, dans le cadre de l’événement. Les balances de précision seront autorisées pour les pesées.

ÉQUIPEMENT

Environment

  1. Toutes les vidéos soumises doivent être horodatées et ininterrompues depuis le début de la configuration jusqu’à la fin de la vidéo, lorsque les poids utilisés sont montrés.
  2. L’athlète doit montrer clairement chaque plaque, le collier et l’embout de la barre elle-même d’un côté après leur tentative sur la même vidéo sans éteindre la caméra.
  3. Les poids peuvent être en kilos ou en livres.
  4. Les racks à squats peuvent être soit un monolift, soit un rack conventionnel de puissance/combinaison.
  5. Des barres ou des chaînes de sécurité ou un autre dispositif de sécurité comparable sont nécessaires si un pareur n’est pas présent.
  6. Le banc doit être équipé de dispositifs de sécurité de façon à ce qu’un athlète puisse sortir par ses propres moyens en toute sécurité d’une levée problématique. Les barres de sécurité, si la levée se fait dans un rack, sont des exemples de dispositifs de sécurité.
  7. Il convient d’utiliser une zone de levage antidérapante (tapis/plancher en caoutchouc sec ou similaire) exempte de talc ou d’autres débris pour éviter tout glissement.

Costume et équipement personnel

  1. Des vêtements près du corps doivent être portés pour permettre aux juges d’évaluer les mouvements. Les maillots de corps sont autorisés mais ne sont pas obligatoires. Si les vêtements couvrent les genoux, ils doivent être bien ajustés, comme des jambières, pour permettre aux juges de bien voir les articulations des genoux et des hanches.
  2. Une seule ceinture peut être portée. Les ceintures doivent être portées au-dessus du maillot de corps/des vêtements.
  3. Quelque chose de plus conséquent que des chaussettes est requis comme chaussures. Sinon, il n’y a aucune restriction en ce qui concerne les chaussures autorisées.
  4. Les bandages de poignet (wrist wraps) sont autorisés sur toutes les levées. Les bandes ou straps ne sont PAS autorisés pour le soulevé de terre(deadlift).
  5. Deux couches de pansements ou de ruban adhésif peuvent être appliquées uniquement sur le pouce. Aucune autre bande n’est autorisée.
  6. L’utilisation de tout lubrifiant liquide pour effectuer une levée est interdite.
  7. Les poudres sont autorisées. Toutes les poudres doivent être appliquées sur l’athlète et non sur un quelconque équipement.

RÈGLES DU DÉVELOPPÉ COUCHÉ

  1. Il n’y a pas d’ordre pour commencer. L’athlète doit avoir les épaules et les fesses en contact avec le banc tout au long de la levée.
  2. Les pieds de l’athlète doivent être en contact avec le sol à tout moment. Les athlètes peuvent choisir d’être sur la pointe des pieds ou pied au sol. La position choisie doit être maintenue tout au long de la levée.
  3. Tout athlète peut choisir d’avoir des plots sous ses pieds.
  4. L’athlète peut bouger sa tête ou la maintenir en contact avec le banc tout au long de la levée.
  5. Si une aide est fournie par un pareur, cela doit être fait bras tendus et il doit lâcher prise avant que la barre ne commence à descendre. Le pareur peut assister la remise en place sur le rack, mais seulement lorsque la dernière répétition a été bloquée et que l’athlète a démontré un contrôle total de la barre.
  6. Si l’athlète se soulève lui-même, il doit, pour le premier mouvement, démontrer un verrouillage complet en arrêtant la barre en pleine extension. Ce sera la norme que les arbitres utiliseront pour examiner la levée.
  7. Les athlètes peuvent mettre leur index sur les anneaux comme prise la plus large sur la barre, mais les anneaux doivent être couverts.
  8. L’athlète abaisse la barre sur sa poitrine. La barre peut toucher n’importe quel endroit du torse de l’athlète au-dessus de la ceinture de celui-ci s’il en porte une. Il n’y a pas d’ordre pour la levée.
  9. Lorsque l’athlète a abaissé la barre jusqu’à la poitrine et qu’elle est immobile, il appuie sur la barre pour la remonter.
  10. L’athlète ne peut pas enfoncer la barre dans la poitrine une fois que celle-ci est immobile. La barre ne doit pas se déplacer vers le bas une fois que l’athlète a poussé la barre vers le haut. La barre peut se déplacer vers le haut de manière irrégulière, à condition que l’athlète tende les deux bras à la fin de l’action de poussée.
  11. l’athlète termine le mouvement lorsqu’il a atteint la même position que celle où il a reçu le transfert ou celle où il a sorti la barre tout seul.
  12. L’athlète doit être immobile à la fin de la poussée avant de commencer une autre répétition.
  13. Pas plus de 5 secondes sont autorisées entre les répétitions.
  14. Les athlètes doivent filmer de manière à ce que les pieds, les fesses, les poignets et les coudes d’un côté du corps soient clairement visibles à tout moment.

LES RAISONS DU REJET D’UN DÉVELOPPÉ COUCHÉ TRANSMIS (CETTE LISTE N’EST PAS EXHAUSTIVE)

  1. Le nombre requis de répétitions n’a pas été effectué.
  2. Lever les fesses de telle sorte qu’il est possible de voir la plate-forme du banc sous l’athlète.
  3. Mouvements excessifs du pied, y compris la modification du point de contact du pied avec le sol.
  4. Faire rebondir la barre sur la poitrine.
  5. Permettre à la barre de s’enfoncer dans la poitrine après qu’elle soit immobile.
  6. Bras en position inégale à la fin de la levée.
  7. Tout mouvement vers le bas de la barre d’haltère entière
  8. Ne pas terminer le levée complètement verrouillée au même endroit où le transfert ou le départ a été effectué.
  9. Tout contact avec la barre par les pareurs, le contact délibéré de la barre avec les montants qui fournit une assistance à l’athlète.
  10. Toute obstruction prolongée du flux vidéo ou plus de 5 secondes entre les répétitions.
  11. Pour que la vidéo soit prise en compte, toutes les répétitions doivent être validées par l’arbitre.

Exemple d’une vidéo d’un développé couché

RÈGLES DU SOULEVÉ DE TERRE

  1. Les athlètes commenceront chaque tentative lorsqu’ils seront prêts.
  2. Il n’y a pas d’ordre pour la descente.
  3. La répétition est terminée lorsque l’athlète se tient debout, immobile et droit, avec les genoux verrouillés et qu’il a fait preuve de contrôle avec une courte retenue au sommet de la répétition.
  4. L’athlète abaisse ensuite la barre à la position de départ sans la lâcher.
  5. Une fois que la barre est immobile sur le sol, l’athlète doit relâcher la tension de la barre, ce qui peut être fait de plusieurs façons, par exemple en redressant les jambes pour enlever la tension ou en relâchant la barre complètement, avant de tenter le prochain mouvement.
  6. Pas plus de 5 secondes sont autorisées entre les répétitions.

LES RAISONS DU REJET D’UN SOULEVÉ DE TERRE TRANSMIS (CETTE LISTE N’EST PAS EXHAUSTIVE)

  1. Le nombre requis de répétitions n’a pas été effectué.
  2. Tout mouvement de la barre vers le bas après avoir commencé à monter.
  3. La tension de la barre n’est pas relâchée avant de commencer une autre répétition.
  4. L’athlète n’est pas complètement debout et verrouillé avant d’abaisser la barre.
  5. L’athlète accroche ou soutient la barre sur le corps, de sorte que le poids est nécessaire pour maintenir la position.
  6. Mouvement des pieds à partir de la position choisie pour la première répétition qui constituerait un pas ou un trébuchement.
  7. Ne pas maintenir le contact de la main avec la barre à aucun moment pendant la partie ascendante ou descendante de chaque répétition.
  8. Prendre plus de 5 secondes entre les répétitions
  9. Toute obstruction prolongée du flux vidéo ou plus de 5 secondes entre les répétitions.
  10. Pour que la vidéo soit prise en compte, toutes les répétitions doivent être validées par l’arbitre.

Exemple d’une vidéo d’un soulevé de terre